Haiti

Haiti: Des matériels électoraux en faveur de Jovenel Moise retrouvés dans une école

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

CAP-HAITIEN – Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) dit craindre une perturbation du processus électoral, après que des matériels électoraux ont été trouvés dans une école située à Vertières au Cap-Haïtien (Nord), après la journée électorale du 20 novembre 2016.

« Nous condamnons le fait que ces matériels n’ont pas pu être acheminés à destination après la fin de la journée électorale », déclare l’assistante responsable de programme au Rnddh, Marie Yolène Gilles, dans une interview accordée à AlterPresse.

Ces genres de pratique pourraient perturber la suite du processus électoral, prévient-elle.
Plusieurs bulletins de votes, des procès-verbaux ainsi que des urnes scellées ont été trouvés à l’école Sainte François de Salle de Don Bosco, à Vertières, au Cap-Haïtien.

« La Police nationale d’Haïti (Pnh) et le juge de paix ont fait le constat de ces matériels. Les bulletins de vote trouvés sont, en majeure partie, croisés en faveur du candidat à la présidence du Parti haïtien tèt kale (Phtk), Jovenel Moise », indique Gilles.

« Nous ne sommes pas là pour accuser qui que ce soit, nous allons exiger des autorités en place de diligenter une enquête appropriée ».

Le Rnddh exhorte le Conseil électoral provisoire (Cep), la Pnh ainsi que la justice à prendre leurs responsabilités en vue de punir les coupables.

Entre temps, plusieurs sympathisants de la candidate à la présidence sous la bannière du parti politique Fanmi Lavalas, Maryse Narcisse, ont gagné les rues de Port-au-Prince pour manifester contre ce qu’ils appellent un « coup d’état électoral ».

Ces derniers ont scandé des slogans violents contre les instances impliquées dans le processus électoral.
Une autre manifestation est prévue le mardi 22 novembre 2016 dans l’idée d’exiger, disent-ils, le respect des urnes.

Lors de la conférence de presse-bilan de la journée de vote, le président du Cep, Léopold Berlanger, a lancé une mise en garde contre toute publication de résultats qui ne proviendraient pas officiellement du Conseil.

« Le décret électoral ne permet à personne de donner de résultats (électoraux). Nous demandons aux partis politiques de respecter les résultats qui seront publiés par le Cep », souhaite-t-il.

Divers secteurs, notamment ceux impliqués dans l’observation électorale, ont salué le déroulement des scrutins du dimanche 20 novembre 2016.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Gérard Maxineau
www.anmwe.com

bulletins

To Top