Haiti

Haiti: Des haitiens jetant des pierres sur les drones et des soldats dominicains à la frontière arrêtés

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

ARTIBONITE – Mercredi à El Paso de Nonón, dans la municipalité de Bánica, une fourgonnette et un minibus du Ministère de la Marine dominicaine, occupé par des militaires en patrouille sur les rives de l’Artibonite (le long de la frontière) ont été victimes de jets de pierres, lancés par des haïtiens.

Un rapport préparé par le Colonel Wilson Castillo González, Commandant de la troisième brigade, précise que lorsque les deux véhicules sont arrivés sur le site, plusieurs haïtiens qui se trouvaient de l’autre côté de l’Artibonite ont commencé à lancer des pierres, obligeant les militaires à se retirer.

Le Colonel Castillo González indique que lors du retour des troupes du JD-2 de l’armée dominicaine (ERD), dirigées par le premier lieutenant Antonio de los Santos, en charge de la Direction des Drones, ils réussit à capturer sur le territoire dominicain l’un des attaquants haïtiens, identifié comme Wilson Santomon, il a été mis en état d’arrestation et conduit à la forteresse « José María Cabral », Base de la 3ème brigade à San Juan de la Maguana, où il a été incarcéré en attendant d’être remis entre les mains de la justice.

Par ailleurs le Colonel rappelle que les agences de renseignement, ont informé la 3ème brigade que des haïtiens jettent des pierres sur les drones qui ont été mis en service pour la surveillance de la frontière pour tenter de les détruire. En réponse à une question, le Colonel Castillo Gonzalez a déclaré que l’agression des haïtiens contre les militaires ainsi que les tentatives de détruire les drones, pourraient provoquer des événements regrettables « […] imaginez, nous faisons des activités de jour et de nuit, ces drones nous devons en prendre soin, mais encore plus de nos hommes et s’il y a un incident et que les haïtiens attaquent nos militaires avec des pierres, ils ne peuvent pas se laisser tuer et ils doivent préserver leur vie… » laissant imaginer entre les lignes, les risques et conséquences potentiels d’une réplique des militaires dans une telle situation d’agression…

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/HaïtiLibre
Photo/Archives
www.anmwe.com

soldats-dominicains

To Top