Haiti

Haiti: Des Experts de l’Union Européenne révèlent des magouilles de la Commission

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Dans une étude, les Experts de la Mission d’Observation Électoral de l’Union Européenne, ont procédé à l’  analyse de la méthodologie, des constats statistiques (pertinence, fiabilité, interprétation) et des conclusions du rapport de la Commission Indépendante d’Évaluation et Vérification Électorale (CIEVE) sur les élections de 2015.

La MOE-UE constate que le rapport ne prouve pas que des fraudes ou irrégularités graves aient eu lieu avec un impact sur le classement. Elle poursuit en affirmant que « L’objectif principal (et la principale conclusion) du rapport est autre, il essaye de démontrer, sur base exclusivement de l’analyse des documents archivés au CTV, qu’il est statistiquement impossible de complètement exclure la possibilité que des hypothétiques irrégularités ou fraudes massives aient eu un impact sur les résultats de nature à modifier le positionnement des principaux candidats […] Étant donné que la CIEVE ne prouve pas les fraudes, cette perspective , cela implique une présomption de l’existence de fraudes ou de graves irrégularités massives. »

On constate à la lecture de cette étude, que la CIEVE n’hésite pas entre autres, à modifier les critères du décret électoral permettant d’éliminer la quasi totalité des PV ; d’ajouter de nouveaux critères qui ne figurent pas dans la loi électorale ; voir de ne pas demander au CTV certains documents comme les PV de carences (qu’elle affirme être quasi inexistant, ce qui est faux) et sur lesquels pourtant elle fonde ses conclusions…

« Il est extraordinaire, et contre tout concept de justice cohérente, que la CIEVE s’octroie l’autorité de changer les prévisions de la législation électorale : son adaptation va, de toute évidence et de son propre aveu, bien au-delà d’une simple interprétation. Il est d’autant plus extraordinaire qu’elle juge la conformité du processus électoral, qui s’est déroulé conformément à la législation en vigueur, contre sa nouvelle conceptualisation du décret » écrit la MOE-EU dans son analyse.

CLIQUEZ SUR LE LIEN POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Libre
Photo/Archives
www.anmwe.com

Commission

 

 

 

To Top