Haiti

Haiti: Des dirigeants de l’opposition politique mettent en défi le Chef de l’État de se rendre à Vertières

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Lors d’une conférence de presse ce jeudi au local du MOPOD (mouvement patriotique populaire Dessalinien), les dirigeants politiques de l’opposition ont lancé un appel à la mobilisation générale et mettent en défi le Président de la République Jovenel Moïse, de se rendre à Vertières, dans le Nord d’Haïti, le lundi 18 novembre prochain, pour la commémoration du 216ème anniversaire de la dernière bataille (à Vertières) ayant abouti à l’indépendance d’Haïti, le 1er janvier 1804.

Les dirigeants de l’opposition, qui ne jurent que par la démission du président Jovenel Moïse, mettent en défi le chef de l’état de se rendre à Vertières ce 18 novembre.

L’un des porte-paroles de l’Alternative Consensuelle, Me André Michel a demandé à la population d’intensifier la mobilisation anti gouvernementale.

L’opposant farouche au pouvoir assure que Jovenel Moïse ne pourra pas fouler la place des héros, à Vertières, le 18 novembre prochain.

De leur côté, les activistes Rony Timothée et Assad Volcy rappellent que le président Moïse n’avait pas réussi à se rendre à Vertières en 2018 tout comme il avait été contraint de renoncer à se rendre cette année au Pont-Rouge et à Marchand Dessalines pour la commémoration, le 17 octobre dernier, du 213ème anniversaire de l’assassinat de Jean-Jacques Dessalines.

Plusieurs autres dirigeants de l’opposition dont le sénateur des Nippes Nenel Cassy, le député Jean Robert Bossé et deux anciens députés Serge Jean-Louis et Ulrich St Cyr, réitèrent leur détermination à intensifier la mobilisation anti-gouvernementale.

Source/Vant Bèf Info (VBI)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top