Crime

Haiti: Des cadres du service Budget du ministère de l’Education nationale retenus par la Justice pour corruption

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Le commissaire du gouvernement, Me Ocnam Clamé Daméus a conduit au Parquet, lundi 26 mars, suite à une réunion au Bureau du ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), quatre cadres du service Budget du ministère pour enquête autour d’un dossier de corruption, a constaté Haiti Press Network.

Ils étaient au total 24 employés affectés au service qui gère les questions financières du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle à avoir été convoqués par le ministre Pierre Josué Agénor Cadet, accompagné du chef du Parquet pour répondre à des questions liées à la corruption.

Après les premières déclarations de ces employés, le commissaire du gouvernement a décidé de se rendre au Parquet avec quatre d’entre eux, jugés très concernés par cette question de corruption, en vue de vérifier, dit-il, la pertinence des informations pour approfondir l’enquête.

Ils sont retenus, précise l’homme de loi, pour corruption, détournement de fonds, vol des montants d’argent destinés aux subventions des écoliers et écolières démunis et association de malfaiteurs.

Selon Me Daméus, ces quatre personnes retenues dans le cadre d’une enquête ouverte par le Parquet sur la question de corruption au ministère de l’Éducation nationale, travaillent comme chef de service, assistance chef de service et coordonnateur au service de Budget du MENFP.

Le titulaire du MENFP, Pierre Josué Agénor Cadet qui dit avoir appris d’autres choses louches qui se passent également dans d’autres directions techniques du ministère, a annoncé les couleurs.

« Nous allons arriver sur d’autres directions. Il faut que les choses changent au ministère de l’Éducation nationale. Si le ministère s’appelle éducation nationale, il devra tracer des exemples à tous les niveaux », martèle le ministre Cadet, soulignant que les 20 autres employés laissés partir par le commissaire du gouvernement seraient entendus à n’importe quel moment.

D’après le ministre Cadet, dans le cadre de cette lutte contre la corruption entreprise au ministère depuis sa nomination, des employés qui seraient impliqués dans des cas de malversation sont en cavale et d’autres, a-t-il appris, ont déjà quitté le pays pour fuir à la Justice.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/Haiti Press Network
Photo/Archives
www.anmwe.com

Pierre-Josué-Agénor-CADET

To Top