Haiti

Haiti: Des bandits armés de Village de Dieu frappent fort à Cité l’Eternel

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Des bandits armés de Village de Dieu ont craché les feux de l’enfer à Cité l’Eternel, un quartier limitrophe partageant le littoral, à l’entrée Sud de Port-au-Prince. Samedi, en plein jour, ils ont attaqué la cité où se seraient retranchés des hommes de « Baz Pilate » et laissé dans leur sillage au moins trois morts.Les images, partagées sur les réseaux, d’une insoutenable cruauté, montrent un homme dans la soixantaine, un orifice à la poitrine, un autre homme âgé vêtu d’une chemisette blanche et le cadavre calciné encore fumant d’un jeune homme. « Nous disons merci à l’État haïtien. Voilà ce qu’ont fait des hommes de village de Dieu à Cité l’Éternel. Ce jeune homme a été abattu. Son cadavre a été brûlé avec sa moto », raconte un habitant qui filmait cette scène macabre.

Le porte-parole adjoint de la PNH, l’inspecteur Gary Desrosiers, intervenant sur Magik 9 le lundi 20 janvier 2020, a confié que le bilan provisoire de cette attaque est d’au moins trois morts. Il a indiqué qu’il y a une femme parmi les victimes et Jean Felito Belange, le père d’un policier. Plusieurs blessés ont été dénombrés et quatre maisons ont été incendiées lors de cet acte qualifié d’affrontements entre gangs armés par l’inspecteur Garry Desrosiers. Les bandits armés ont aussi fait parler la poudre dimanche. Le nommé Nozier Altidor alias Ti BIM a été arrêté par la police, a indiqué l’inspecteur Garry Desrosiers.

Avant les évènements de ce week-end, jeudi dernier, un avocat, Me Peguy Oswaldo Jacques, a été abattu par des bandits armés opérant non loin de l’ancien ciné Sénégal, presqu’en face de Cité l’État, a révélé le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Stanley Gaston. L’avocat a été intercepté puis braqué par des bandits qui détournaient camion de marchandises. Ces individus ont abattu l’avocat qui essayait de parlementer avec les bandits, a expliqué Me Stanley Gaston, soulignant que la mort de Me Peguy Oswaldo Jacques « est un coup terrible pour le barreau et pour le pays ».

L’État, incapable d’éradiquer le problème posé par les gangs dans cette zone et d’assurer la sécurité des vies et des biens, a laissé pourrir la situation. Cela hypothèque le développement du pays, a poursuivi Me Stanley Gaston. Il a mis en avant l’importance de ce segment qui permet de connecter Port-au-Prince à plusieurs départements du grand Sud. C’est l’entrée sud de Port-au-Prince dans son ensemble qui pose problème. Pendant l’exercice 2018-2019, les tribunaux ont fonctionné pendant trois mois et demi. Pour l’année 2019-2020, cela commence mal. Le 31 décembre 2019, un huissier a été mortellement blessé dans l’enceinte du palais de Justice au Bicentenaire. Sept policiers ont aussi été blessés, a déploré le bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Stanley Gaston.

Le porte-parole de la PNH Garry Desrosiers, qui a appelé la population à aider l’institution policière dans sa tâche, a indiqué n’avoir pas encore d’informations sur l’issue funeste du kidnapping de Clifford Dubois, un homme d’affaires. Enlevé à Delmas 27, son cadavre a été découvert à Arcachon 32 le 17 janvier, ont indiqué des médias de la capitale. Entre-temps, incapable de fournbir un chiffre exact, l’inspecteur Garry Desrosiers a cependant reconnu que la cellule contre enlèvements de la DCPJ traite plusieurs cas. Pour faire échec aux kidnappeurs, comme Gary Desrosiers, l’ex-Premier ministre et ex-chef du CSPN Evans Paul a invité la population à la vigilance, à la solidarité entre les citoyens et citoyennes et la collaboration. Il faut que le kidnappeur se sente surveillé a indiqué Évans Paul sur Radio Métropole, lundi.

En fin d’après-midi, le président Jovenel Moïse s’est exprimé sur la situation à l’entrée sud de Port-au-Prince :« J’appelle, en urgence, à la mise en place d’un Plan coordonné du CSPN, de concert avec les arquets de la République, pour des actions concrètes visant à mettre fin à l’insécurité et au banditisme, dans le respect de la loi. La nation entière, impatiente, attend des résultats », a tweeté le chef de l’Etat.

Source/Le Nouvelliste
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top