Haiti

Haiti: Démenti et précisions relatives aux fausses informations concernant une nouvelle taxe sur la diaspora

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Dans une note, Stéphanie Auguste, la Ministre des Haïtiens Vivant à l’Étranger (MHAVE) « souhaite vivement apporter des précisions relatives aux fausses informations circulant sur certains médias en ligne laissant croire que le MAHVE aurait requis de l’Office National d’Identification la mise en circulation d’une carte d’identification qui équivaudrait à l’ajout d’une nouvelle taxe pour les citoyens haïtiens vivant à l’extérieur.

Le Ministère informe la population en général et les Haïtiens de la Diaspora en particulier, qu’il n’a aucune responsabilité quelconque en matière de taxation et de prélèvement fiscal et que, par conséquent, toute information laissant croire le contraire est totalement inexacte et erronée. Le Ministère n’a nullement les moyens, ni le droit de déterminer les coûts de production d’une carte d’identification produite ou délivrée à l’extérieur, ni de fixer le montant d’éventuelles taxes requises pour l’octroi de cette carte. »

La Ministre rappelle que le mandat de son Ministère est « […] de veiller au respect des intérêts des concitoyens de la diaspora et dans le souci de travailler en faveur d’une pleine jouissance de leurs droits civils et politiques, ce Ministère propose d’élargir l’octroi de la carte d’identification nationale aux haïtiens de l’extérieur au même titre que les Haïtiens du terroir » soulignant que le passeport, bien qu’un document important, n’est pas suffisant pour effectuer certaines transactions spécifiques et jouir de certains droits civils et politiques citant en exemple « […] la carte d’identification nationale est requise : pour effectuer toute demande de passeport, des transactions bancaires, le dédouanement de marchandises, voter aux scrutins, être candidat à des postes électifs » concluant que « Ces droits et privilèges importants ne sauraient être dévolus uniquement aux citoyens vivant en Haïti, au mépris de ceux qui vivent à l’extérieur et qui sont eux aussi des citoyens haïtiens à part entière ».

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/HaïtiLibre
Photo/Archives
www.anmwe.com

Stephanie-Auguste

To Top