Haiti

Haiti: Beaucoup de défis attendent le nouveau premier ministre Jean Henry Céant

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Beaucoup de défis attendent le nouveau premier ministre Jean Henry Céant, estime le président Jovenel Moïse, lors de la présentation officielle du premier ministre nommé, ce mardi 7 août 2018, au palais national, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Dans un discours de circonstance, prononcé en présence des présidents du sénat, Joseph Lambert, et de la chambre des députés, Gary Bodeau, Jovenel Moïse a souligné la nécessité pour la prochaine équipe gouvernementale d’organiser des élections législatives, libres et honnêtes, en 2019.

La stabilité politique, promise à la population, ne sera effective que grâce à la réalisation de bonnes élections, déclare-t-il.

Il appelle le premier ministre nommé à réunir tous les secteurs, autour d’une table de discussions, dans le but d’aider le pays à trouver la voie du développement.

Moïse promet, après la ratification du premier ministre, de faire appliquer l’arrêté du 29 mars 2017, demandant de réduire les dépenses de l’Etat.

Après deux jours de consultations auprès des présidents du sénat et de la chambre des députés, Jean Henry Céant, ancien candidat à la présidence du parti politique Renmen Ayiti, a été désigné comme premier ministre pour remplacer Jack Guy Lafontant, contraint de remettre sa démission le samedi 14 juillet 2018, après de violentes émeutes, les vendredi 6, samedi 7 et dimanche 8 juillet 2018, contre l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché national.

Cette tentative d’augmentation des prix des produits pétroliers, officiellement annoncée dans l’après-midi du vendredi 6 juillet 2018, a provoqué la démission de Lafontant, en dépit du retrait de la mesure, dans l’après-midi du samedi 7 juillet 2018.

Des tractations sont en cours pour la formation d’un nouveau cabinet ministériel, après le choix de Céant, qui devra, bientôt, être accueilli, dans chacune des deux chambres au parlement, pour la ratification ou non de sa politique générale et de son gouvernement.

CLIQUEZ ICI POUR EN SAVOIR PLUS

Source/AlterPresse
Photo/Ministère de la Communication
www.anmwe.com

To Top