Crime

HAITI – 2 policières de la minustah retrouvées sans vie au Cap-Haitien

CAP-HAITIEN – Deux officières de la force de police des Nations Unies en Haïti ont été retrouvées mortes dans leur maison ce mercredi, a déclaré la mission de l’ONU dans le pays.

La minustah n’a pas précisé leur origine ni la cause du décès (il y a des policiers de 45 pays dans la force de 2 600 hommes).

Une enquête conjointe a été lancée par la force de l’ONU et de la police nationale d’Haïti. Sandra Honoré, la représentante spécial de l’ONU et chef de la mission, a exprimé ses regrets et a présenté ses condoléances aux familles des défunts.

On pense que les deux femmes sont mortes durant la nuit du 29 et du 30 décembre dans leur quartier au Cap-Haïtien, la deuxième ville d’Haïti, dans le nord du pays.

La minustah a été mise en place en Haiti en 2004 après la chute du prés. Aristide qui a plongé le plus pauvre des pays d’Amérique dans une crise politique

Ces chiffres ont fluctué, mais renforcés après le séisme du 12 Janvier 2010 qui a dévasté la capitale Port-au-Prince et tué plus de 200 000 Haïtiens et 102 personnels de l’ONU.

Aujourd’hui, la MINUSTAH compte 2 370 soldats de la paix “Casques bleus”, 2 600 policiers internationaux et près de 1 500 travailleurs civils dont expatriés et Haitiens.

minustah-casque-bleu

To Top