Haiti

Haïti: Le Père Frantz Cole serait impliqué dans la découverte du container des armes de guerre et de munitions

SI OU RENMEN TRAVAY N'AP FE AN RENMEN (Like) NOU SOU FACEBOOK

PORT-AU-PRINCE – Père Frantz Cole. Il est le Secrétaire exécutif diocésain de l’Église épiscopale d’Haïti. Des informations relayées par plusieurs médias font état de l’implication profonde du père Frantz Cole dans le dossier du container où des armes de guerre et des munitions à destination de l’Église épiscopale d’Haïti, ont été découvertes, le mercredi 13 juillet en cours, à appris Haiti Press Network.

Selon des informations, le père Frantz Cole aurait initié le processus de sollicitation de franchise dans le but de dédouaner ledit container.

« C’est ce prêtre qui avait contacté Gina Jean-Louis Rolls comme commissionnaire en douane (broker) pour lui demander de faire le suivi relatif au dédouanement du container en question », a relaté le journaliste Guerrier Henry citant radio Référence FM.

Informé de cette nouvelle au cours d’un entretien téléphonique avec le journaliste Guerrier Henry, Monseigneur Ogé Beauvoir de l’Église épiscopale d’Haïti qui, visiblement, s’est montré très stupéfait et troublé, dit souhaiter de tout cœur que l’Église collabore avec l’État pour aller jusqu’au fond de cette histoire en vue d’un dénouement dans l’intérêt du pays et de l’église.

« Que les personnes concernées se dévoilent et assument la responsabilité de leurs actes pour que l’Église puisse retrouver sa réputation. Nous, les serviteurs, nous passons. Malheureusement nos actes tendent à affecter l’Église », s’est désolé Monseigneur Ogé Beauvoir.

En effet, des rumeurs persistantes feraient croire que ce container à bord duquel se trouvait une cargaison d’armes et de munitions, serait arrivé sous la couverture de la franchise douanière que détient l\’Église épiscopale d’Haïti.

Ce dossier qui met l’Église dos au mur depuis quelques jours, semble évoluer d’heure en heure. Après l\\’arrestation de Mme Gina Jean-Louis Rolls chargée de faciliter le dédouanement du container, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant a requis la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) de solliciter INTERPOL, afin de procéder à l’arrestation des deux (2) expéditeurs du container.

Il s’agit, a-t-on appris, des nommés Lindor Rémy et Franklin Batista qui, selon le chef de la poursuite, résident aux États-Unis d’Amérique.

Source/Haïti Press Network (HPN)
Photo/Archives
www.anmwe.com

To Top